Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Les Tracas

Les tracas ce sont des soucis, des inquiétudes. Mais ils peuvent être aussi des ruminations auxquelles nous n’arrivons plus à faire face. Au final on se noie, face à cela on se retrouve avec du stress, des crises d’angoisses, des peurs et des culpabilités.
Lorsque nous sommes envahi par nos pensées, notre attention est dirigée entièrement vers nos tracas, nos soucis. Du coup, on se crée une bulle et l’on  se renferme. Puis avec les tracas, les ruminations entrainent des problèmes de sommeil, nos pensées ne nous lâchent plus. Nous mettons donc en place tout un processus qui engendre de la peur.

Les soucis, les tracas

On se laisse vite et facilement envahir et on arrive plus à y voir clair. On a l’impression que l’on coule. On se pose, on respire et on se calme. Il faut arriver pendant ce calme à repositionner tout ce qui ne vas pas, mettre des priorités sur chaque soucis et enfin redéfinir ce qui est urgent à faire. En plus de cela, la plupart du temps , on a peur de demander de l’aide.
Mais pourquoi avons nous peur de demander de l’aide? Nos valeurs, nos croyances et la honte se met en place. Cependant, les situations les plus importantes on ne peut pas y faire face tout seule. Aujourd’hui il y a beaucoup de structures qui nous permettent  de nous aider et surtout nous mettent sur des pistes que auxquelles nous n’aurions pas pensé.
La communication est aujourd’hui un oubli, mais nous devons l’utiliser. En communiquant nous arrivons à trouver des solutions.

La rumination

Ruminer c’est se focaliser, de manière répétée sur des causes, les significations et les conséquences de nos problèmes, de notre situation ou de  notre état.
Le problème, c’est quand nous ruminons nous mettons en place des mauvais réflexes et des mauvaises habitudes. On se coupe de tout, repli sur soi , on développe le stress, des addictions et nous mettons en place des troubles du comportement.
La plupart du temps, il y a des troubles du sommeil, car nos pensées continuent à ressasser.

    HALTE !!!

On décide d’arrêter tout !!! Je vous donne une petite trousse de secours pour y faire face :
  • On doit déconstruire le processus de la pensée négative. Il faut faire la distinction entre ce qui nous ronge et ce qui est bien réel. Car la plupart du temps on anticipe les soucis, alors qu’en réalité il n’y a pas de quoi les anticiper. En se posant sur des problèmes non existentiels on se crée des pensées négatives.
  • On doit faire face à nos croyances : tout doit être contrôlé, je vais y arriver seule, je ne doit rien oublier. On trouve dans ces phrases typiques les croyances de perfectionnisme et de dépendance. Il faut accepter que la difficulté fait partie de nos vie et que parfois nous avons besoins d’aide.
  • Le plus difficile, faire face aux soucis. Il faut savoir d’où viennent nos ruminations et pourquoi nous n’arrivons pas à y faire face. Si on n’y arrive pas à faire face cela va engendrer de la peur , des angoisses et des remords. Cela entraine la mise en place de la dépression. Notre corps peut aussi nous alerter par des douleurs physiques qui on une toute autre cause .
    Pour cela on doit décomposer nos soucis et les classer du plus important au moins importants. Une fois ce classement mis en place, on arrivera à y voir plus clair.
  • On lâche prise (un article sera dédié au lâcher prise), je vous laisse quelques pistes: prenez conscience des pièges de vos exigences, imaginez vous moins parfait(e)s (et surtout déculpabilisez), consacrez vous à des vrais obectifs et devenez vraiment vous même (facile à dire je le sais).
  • Mais surtout on demande de l’aide. Plusieurs structures sont là aujourd’hui ainsi que beaucoup de professionnels pour vous aider (psychologue, TCC, sophrologie, EFT….). Un moment donné si on n’y arrive pas , on ne reste pas seule face à nos soucis!

 

 

 

La Sophrologie -Relaxation : Le Sac à Tracas

Le soir avant de s’endormir : déjà on commence par détendre son visage, son cou, ses épaules, ses bras, son dos ainsi que son abdomen , ses hanches , ses jambes. Tout le corps est détendu donc déjà plus calme pour s’endormir. Puis on pratique deux ou trois respiration abdominale elle là encore la détente va s’installer.
On s’imagine ou on récupère un endroit que nous aimons, on remet en place les couleurs, le paysage , les odeurs…..on crée un lieu sécurisée. Puis on imagine un baluchon, une malle, une boite….ou l’on va déposer tous nos tracas….puis on les laisse partir avec soit une montgolfière, soit un avion ou on jette la malle dans la rivière, plage….. Puis on s’endort en imaginant se paysage….
En se débarrassant de nos tracas loin de nous, nous mettons nos ruminations bien loin de nous, puis du fait que nous pensons à un paysage nos pensées sont désormais occupées et donc plus de place aux soucis.
N’hésitez pas à me contacter si vous souhaiter plus de renseignements!