La Bienveillance

Aujourd’hui de plus en plus de personne ne savent pas qui ils sont, ou plutôt ils savent qui ils sont à travers leurs professions, leur rôle (mère, père, mari, femme), ce qu’ils veulent faire croire. *
Mais au final qui sommes-nous ? Qui sommes-nous derrière tout cela ? Un être humain qui a des émotions, des sensations et des comportements.

Y- a t-il une définition de la bienveillance?

Il n’existe pas vraiment de définition précise, moi je la définis par la compréhension que nous avons envers soi.                          La compréhension dans le sens de se connaître et de s’accepter sans jugements. Pas facile ! car on n’est jamais content de soi. Mais si on peut être content de soi, il faut seulement prendre le temps de s’écouter et de se connaître pour peut-être se rendre compte que l’on se juge mal.

Mais quand s’applique la bienveillance?

La bienveillance s’applique d’ailleurs aussi lors des événements douloureux, lors d’échecs ou encore quand nous ressentons des sentiments qui sont inadéquates. En effet plutôt qu’ignorer les difficultés ou les critiquer négativement. Il faut reconnaître que nous sommes humains et pour cela il faut être à l’écoute de nos pensées et de nos émotions. Quand cela n’est pas appliqué la souffrance va augmenter sous forme de stress, de frustration et d’autocritique envers soi-même.

Mais comment faire avec la bienveillance?

Il faut prendre le temps d’être pleinement ouvert à soi, à son corps, à ses émotions, à ses sentiments et surtout à ses besoins. Il faut aussi prendre soin de soi surtout être à l’écoute de ses limites (pour éviter l’épuisement). Prendre en considération nos défauts et qui sait ce sont au final des qualités mais que nous n’avons pas laisser émerger en nous.
Observer ces pensées et nos émotions, telles qu’elles sont sans jugement, sans essayer de les nier ou de les supprimer est la base de la bienveillance envers soi. On cherche au final à se connaître et surtout devenir la meilleure amie de soi-même.
Pena Chödrom : C’est consacrer à s’intéresser à soi-même, faire des recherches et être curieux à son propre sujet. ».
Etre bienveillant cela ne veut pas dire être égoïste avec soi-même. C’est seulement s’accorder du temps et s’identifier où vous en êtes avec vous-même.

Comment être bienveillant avec soi

Chasser les messages négatifs : il est difficile de se connaître quand les autres nous envoient en permanence des messages négatifs sur nous. Pour cela les messages négatifs doivent être désamorcés. Pour cela prenez une feuille et écrivez en deux colonnes : les messages négatifs que vous avez reçu par les autres et écrivez les messages positifs de vous qui vont contrebalancer ces messages. Vous allez vous rendre compte qu’ils ne vous connaissent pas et qu’ils auront peut-être besoin d’être bienveillant avec eux aussi.
S’accepter telle que nous sommes avec nos erreurs. La plupart du temps l’erreur fait peur. Mais accepter de se responsabiliser face à cette erreur, c’est aussi apprendre de ce qui s’est passé. Surtout ne pas se juger. Se donner la chance de ne pas la faire et de s’améliorer pour la prochaine fois.
Se consoler : se faire plaisir, s’écouter prendre du temps pour soi. Aujourd’hui je m’accorde du temps pour moi, pour prendre un bon livre et me poser dans un endroit calme. Même si vous avez une pile de papier à faire arrêtez tout et consolez vous !
Passer à l’action : pour se connaître il faut identifier ce qui compte vraiment pour soi dans sa vie. Se demander enfin ce que nous souhaitons avoir comme besoin et comment les satisfaire. Il faut sortir de sa zone de confort de temps à autre pour aller au bout de ses projets.

La bienveillance chez soi

Comment pratiquer la bienveillance à la maison ? En effet on peut la pratiquer partout ou que l’on soit. L’essentiel c’est être à l’écoute de soi, de ses émotions, pensées et de ses sentiments. Apprendre à être présent. Cela s’acquiert et cela prend du temps. Mais en pratiquant aussi de la méditation chez vous, vous allez arriver au fur et à mesure à être bienveillant avec vous !